Enligne : Editos

Editos

Les éditos de Pierre Auguste

Un certain petit livre rouge.

 

 

On a attribué à Jacques Chirac cette vigoureuse formule devenue célèbre :

« Quand on me parle de culture, je sors mon pistolet. »

À chacun son sujet. À chacun son arme. À chaque génération son langage.

Quand certains mettent leur sabre au clair, ce n'est pas toujours pour rendre des honneurs ou pour faire des moulinets. Il existe encore des experts de l'estoc et de la taille. Par le verbe.

...

Par Pierre Auguste le 2020-01-14

Retraite. Prospectives et Cafouillades.

 

 

La jeune génération se fait du souci pour son avenir. Elle a de bonnes raisons.

Quand j'entends toutes les âneries qui se disent aujourd'hui, je pense à cette saillie attribuée à Turenne (1611-1675) dont on ne sait si elle s'adressait à son cheval ou à lui même :

« Tu trembles carcasse, mais si tu savais où je te mène, tu tremblerais bien plus encore ! »

 Le grand « mouvement » de protestation qui immobilise la France fait penser aussi au siège de Charleroi qui, au temps du Roi soleil, fit l'objet se sept sièges en vingt-sept-ans, dont la marquise de Sévigné (1626-1696) disait « qu'il avait fait courir tous les jeunes gens, même les boiteux. »

Allons-nous assister, à travers les âges, à un concours d'obstination entre nos souverains jupitériens ?

...

Par Pierre Auguste le 2020-01-07